La locandiera : Théâtre des Rochers


La Locandiera

de Carlo Goldoni 
en mars 1999

mise en scène Martine Elbin
Affiche

"Maudit soit le jour où j’ai commencé à regarder cette femme ! Je suis tombé dans le piège et il n’y a plus de remède !"

La locandiera
Acte III, scène 7

Qu'est-ce qu'une Locandiera ? La traduction littérale en serait : l'aubergiste, mais le terme lui même semblait réducteur à Goldoni (...) D'ailleurs, il écrit lui même : "Si on voulait traduire cette pièce en français, il faudrait chercher le titre dans le caractère et cela serait sûrement : la femme adroite". 

Et bien, notre Locandiera, Mirandoline, est ainsi : liée à son cadre de vie où plaire à ses hôtes avec politesse, courtoisie et civilité devient un art, une règle de jeu imposée...un savoir-faire qui devient un savoir-vivre.

Se jouant de la vanité de ses hôtes, Mirandoline les retient en sa demeure et en tire profit. Elle ne repousse ni les avances de l'un, ni les présents de l'autre, se prêtant au jeu de la galanterie, sans rique, puisque dénué d'amour !... Mais...qu'advienne un rebelle à ses charmes...